Vous êtes ici : Guide de l'assurance > Assurances pour les particuliers > Assurance Dépendance : comparez pour choisir la meilleure !

Assurance Dépendance : comparez pour choisir la meilleure !

Si vous souhaitez vous prémunir contre la perte d’autonomie, vous pouvez souscrire un contrat d’assurance dépendance couvrant les frais de services à la personne, de soins ou d’hébergement en maison de retraite.

Le contrat d’assurance dépendance garantit au souscripteur une protection financière en cas de perte d’autonomie. A quel âge faut-il souscrire ? Quels sont les points à vérifier avant de s’engager ? Toutes les réponses et explications.

Comparateur Assurance Dépendance
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Qu’est-ce que la dépendance ?

Qu’elle soit physique ou psychologique, la dépendance est souvent mal anticipée et complique voire empêche la réalisation des actes et activités de la vie quotidienne (se déplacer, s’habiller, se nourrir). Elle peut avoir diverses origines tels que le vieillissement, la maladie ou un accident.

La dépendance peut être légère, partielle ou lourde. Pour déterminer le degré de dépendance de leurs clients, les assureurs s’appuient sur les grilles AGGIR (Autonomie, Gérontologie, Groupes iso-Ressources ou GIR) et les critères des actes de la vie quotidienne. Des tests psychotechniques complémentaires sont parfois nécessaires. Une personne évaluée au GIR 1 est considérée comme lourdement dépendante et son état nécessite une présence continue. A l’inverse, une personne évaluée au GIR 6 est considérée autonome pour accomplir les actes essentiels de la vie courante.

Quelles sont les aides proposées aux personnes âgées dépendantes ?

Les personnes âgées dépendantes peuvent bénéficier de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) pour régler les dépenses nécessaires pour rester à domicile ou payer une partie du tarif dépendance de l’établissement médico-social dans lequel elles sont hébergées. Les règles d’attribution et de calcul de cette aide diffèrent selon que le bénéficiaire est hébergé à domicile ou en établissement.

L’APA peut être obtenue à partir du GIR 4. Avant 60 ans, cette allocation est accordée par le médecin-conseil de l’assureur. Après 60 ans, c’est l’équipe médico-sociale du Conseil départemental du lieu de résidence de la personne chargée de l’évaluation de la dépendance qui prend la décision.

Au-delà des conséquences physiques et mentales engendrées par la dépendance, la souffrance émotionnelle subie par les proches ne doit pas être négligée. Par ailleurs, le montant de l’APA est plafonné à 1719 euros maximum, une aide qui peut s’avérer insuffisante en fonction du niveau de dépendance et des revenus de la personne concernée. L’assurance dépendance propose un accompagnement personnalisé et adapté à la perte d’autonomie.

Quels sont les contrats qui garantissent le risque dépendance ?

Plusieurs acteurs interviennent sur le marché pour garantir le risque dépendance : les assureurs, les mutuelles de santé, les institutions de prévoyance.

Deux types de contrats peuvent être proposés :

  • Un contrat individuel : signé sans intermédiaire entre l’assureur et son client ;
  • Un contrat collectif : souscrit par une entreprise, une mutuelle ou une association. L’assuré n’a alors pas la qualité de souscripteur mais de bénéficiaire.

Certains contrats peuvent être labellisés. La Fédération française de l’assurance (FFA) délivre par exemple le label GAD ou Garantie Assurance Dépendance aux contrats respectant plusieurs critères comme le versement d’une rente minimale de 500 euros en cas de dépendance lourde, le maintien d’une partie des droits en cas de non-paiement des cotisations, l’absence de sélection médicale.

Zoom sur le contrat d’assurance dépendance individuel

Les assureurs qui garantissent le risque dépendance proposent deux types de contrats :

Les contrats de prévoyance

Ce contrat permet à l’assuré qui devient dépendant de percevoir la prestation prévue sous la forme de rente mensuelle ou de capital. Ce versement est généralement accompagné de services d’assistance.

Si le risque dépendance ne se produit pas avant le décès du souscripteur, les cotisations versées sont définitivement perdues car elles n’entrent pas dans le cadre de la succession.

Les contrats d’assurance-vie

Les souscripteurs d’un contrat d’assurance-vie peuvent souscrire la garantie dépendance en option. Si l’assuré devient dépendant avant le terme du contrat, une fraction du capital transformée en rente mensuelle lui sera versée.

Quelles sont les garanties offertes par l’assurance dépendance ?

L’assurance dépendance peut garantir la dépendance totale ou la dépendance partielle et prévoit les conditions de mise en œuvre de cette garantie.

Les contrats d’assurance définissent la dépendance totale comme l’impossibilité de réaliser au moins quatre des cinq actes suivants sans aide extérieure : se laver, se déplacer, s’habiller, se nourrir, faire sa toilette. Lorsque l’état de dépendance total est constaté par le médecin ou l’assureur, la garantie prévoit une prise en charge à 100 %.

Les contrats d’assurance peuvent également prendre en charge la garantie dépendance partielle qui est caractérisée par le besoin d’aide jusqu’à trois des cinq actes ordinaires de la vie quotidienne. Le montant de la rente versée correspond alors à un pourcentage du montant prévu en cas de dépendance totale.

Enfin, ces contrats peuvent prévoir la prise en charge de prestations complémentaires comme un service d’assistance permettant à l’assuré d’être orienté pour trouver l’établissement adapté et mettre en place des services d’aide à domicile, ou un soutien psychologique.

Assurance dépendance : quels sont les points à vérifier avant la souscription ?

Avant de souscrire ou d’adhérer à un contrat d’assurance dépendance, il est important d’être attentif aux points suivants :

  • Les conditions de souscription : la souscription au contrat d’assurance dépendance doit être anticipée. Pour accepter ou refuser une demande d’adhésion, l’assureur se base sur les informations relatives à l’état de santé réunies par le médecin. Il faut savoir qu’il n’est généralement pas possible de souscrire après l’âge de 75 ans.
  • Le montant des cotisations : les primes d’assurance dépendent principalement de l’âge auquel l’assuré souscrit au contrat. Plus ce dernier est âgé, plus la cotisation est élevée.
  • Le délai de franchise : une fois l’état de dépendance constaté, certains assureurs appliquent un délai de franchise pouvant aller jusqu’à 90 jours. Pendant cette période, aucune prestation ne peut être assurée.
  • Le délai de carence : il s’agit d’une période qui démarre à compter de la date d’adhésion et pendant laquelle l’assuré n’est pas garanti. Ce délai ne s’applique toutefois pas en cas de dépendance d’origine accidentelle.
  • Les garanties : tous les contrats ne proposent pas les mêmes prestations. Il convient de déterminer l’offre la plus rentable et la plus adaptée à votre situation.
  • Les exclusions de garantie figurant dans les conditions générales ou particulières du contrat.

Pour trouver le meilleur contrat d’assurance dépendance, il est vivement conseillé de comparer les offres. Après avoir rempli un formulaire en renseignant quelques informations sur votre état de santé et les garanties souhaitées, vous recevrez des devis 100 % personnalisés, gratuits et sans engagement. Pour vous aider à faire le bon choix, vous pouvez également faire appel à un courtier qui se chargera de comparer les offres à votre place.

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Les derniers dossiers Assurance Dépendance : comparez pour choisir la meilleure !

  • Combien coûte une assurance dépendance ? Combien coûte une assurance dépendance ? Le choix d’une assurance dépendance peut s’avérer difficile pour les aidants comme les personnes âgées. Cette couverture reste néanmoins indispensable pour anticiper les conséquences...
  •