Vous êtes ici : Guide de l'assurance > Assurances pour les particuliers > Assurance Obsèques : comparez pour choisir la meilleure ! > Comment savoir combien va coûter une assurance obsèques ?

Comment savoir combien va coûter une assurance obsèques ?

Comment savoir combien va coûter une assurance obsèques ?

L’assurance obsèques est un dispositif permettant à l’assuré de constituer un capital pour financer ses funérailles futures de son vivant.

Le coût des obsèques étant en constante hausse d’année en année, il allège ainsi sa famille d’une charge trop importante. Si l’assurance obsèques est un contrat de prévoyance intéressante, elle a un coût non négligeable. Aussi, avant d’envisager de souscrire une offre, il convient d’en connaitre le coût final.

Assurance obsèques : quels sont les critères de tarification ?

À ce jour, l’assurance obsèques constitue le meilleur moyen de préparer le financement de ses funérailles de son vivant afin d’alléger ses proches lorsque cet événement malheureux interviendra. Il existe deux types d’assurance obsèques : l’assurance en capital et l’assurance en prestations. Le premier type d’assurance sert à constituer un capital et à désigner un bénéficiaire qui se chargera de l’organisation des obsèques. Le deuxième type d’assurance obsèques quant à lui va permettre à l’assuré de constituer un capital pour le financement de ses funérailles, mais également de les organiser en amont et prévoyant toutes les prestations dont il souhaite bénéficier.

Commercialisé par de nombreux acteurs, que ce soient les banques ou les compagnies d’assurance, le contrat d’assurance obsèques permet au client de constituer son capital en une ou plusieurs fois par le versement régulier de cotisation, soit pour une période définie soit jusqu’à son décès. Le montant de ces cotisations dépend de trois critères principaux. En premier lieu, il est défini sur la base du montant du capital souhaité pour les obsèques, montant allant de 1 000 à 20 000 euros. Ensuite, le prix de l’assurance dépend aussi de l’âge de l’assuré lors de son premier versement. Plus la personne est âgée, plus le montant de sa cotisation sera élevé. À noter que les organismes d’assurance tendent à fixer une limite d’âge à la souscription d’une assurance obsèques.

Enfin, la durée de versement des cotisations influe également sur le prix des cotisations. Une cotisation viagère est par exemple moins chère, mais le risque est de payer plus que le capital prévu si le décès n’intervient pas avant. Une simulation d’assurance obsèques est nécessaire pour obtenir une estimation précise du montant de ses cotisations d’assurance obsèques.

Assurance obsèques : quel est le coût moyen de la couverture ?

Dans la mesure où le prix de la cotisation d’assurance obsèques dépend de plusieurs critères, il est difficile de déterminer son prix. Tout dépendra du montant du capital souhaité, de l’âge de l’assuré et de la durée de remboursement prévue. Néanmoins, l’assurance obsèques coûte généralement plus d’une dizaine d’euros par mois, mais si la souscription de l’assurance intervient tôt dans la vie de la personne concernée, il pourra bénéficier d’une cotisation abordable. Selon les experts de l’assurance obsèques, il est préférable de souscrire à son contrat durant sa période d’activité afin de se défaire de cette charge avant l’entrée à la retraite.

Ils préconisent ainsi la cotisation temporaire par rapport à la cotisation viagère qui peut s’avérer plus couteuse au final. S’il est difficile de déterminer le montant moyen d’une cotisation d’assurance obsèques, on observer une certaine tendance sur le marché. Pour un contrat de 3 000 euros provisionné sur 10 ans, la prime est de 25 euros par mois. En revanche, avec un contrat viager prévoyant 6 000 euros, l’assuré de plus de 60 ans payera environ 45 euros par mois.

Prime d’assurance obsèques : quel mode de versement choisir ?

Il existe trois types de cotisations en matière d’assurance obsèques. La prime unique permet à l’assuré de verser le capital en une seule fois alors que la cotisation temporaire lui donne une période allant de 5 à 20 ans pour constituer le fonds. Pour ce qui est de la cotisation viagère, comme son nom l’indique, il s’agit d’une cotisation mensuelle à vie. Dans la pratique, la solution du versement unique est préférée par les clients lorsqu’ils disposent d’une épargne conséquente.

Par ailleurs, l’assuré n’aura pas à verser l’intégralité du capital puisqu’il sera constitué au fil des années par les intérêts générés par la revalorisation du contrat. La cotisation temporaire quant à elle est destinée aux jeunes séniors, à partir de 50 ou 55 ans. En lissant le paiement sur une période relativement longue, les dépenses seront moins lourdes à supporter. Enfin, la cotisation viagère n’est conseillée qu’aux personnes d’un âge avancé. En effet, l’assuré risque de cotiser à fonds perdu s’il décède bien après la constitution de son capital.

 
 

Comparateur Assurance Obsèques
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers