Surcomplémentaire santé : qu'est-ce que c'est ?

Surcomplémentaire santé : qu'est-ce que c'est ?

Toute personne bénéficie d’un certain niveau de remboursements de la Sécurité sociale après un acte de soin (consultation, médicament, intervention, etc.).

Pour compléter ces dépenses, il est possible de souscrire un contrat de mutuelle santé (collectif ou individuel selon les cas de figure) afin de bénéficier d’une meilleure prise en charge. Néanmoins, dans le cadre de certains soins spécifiques, ce deuxième niveau de protection peut s’avérer insuffisant. Il est alors possible de souscrire un contrat de surcomplémentaire santé, qui permet de compléter les remboursements déjà accordés et de réduire ou d’annuler le reste à charge de l’assuré. Faisons le point pour mieux comprendre la surcomplémentaire santé et son utilité.

Qu’est-ce que la surcomplémentaire santé ?

Pour mieux comprendre les caractéristiques de la surcomplémentaire santé, découvrons les différents niveaux de remboursement.

Le premier niveau de remboursement : la Sécurité sociale

Dans le cadre de la santé, on distingue plusieurs niveaux de prise en charge des actes de soins. Le premier niveau est assuré par la Sécurité sociale qui prend en charge une partie des dépenses en matière de soins, mais qui ne contribue pas à certains actes (médecines douces, appareils auditifs, etc.). Si son niveau remboursement est intéressant dans le cadre de soins de base (consultations d’un médecin généraliste, médicaments classiques, etc.), il s’avère faible pour le restant des actes.

Le deuxième niveau de remboursement : la mutuelle santé

Pour compléter le remboursement versé par la Sécurité sociale, l’assuré peut souscrire une mutuelle santé, qui est une complémentaire santé. Celle-ci intervient en complément des remboursements de la Sécurité sociale et prend en charge tout ou partie du reste à charge de l’assuré. Elle permet également de couvrir certains soins très peu remboursés par la Sécurité sociale, voire pas du tout, ce qui s’avère avantageux. Néanmoins, en contrepartie de ce service, l’assuré doit s’acquitter d’une cotisation.

La mutuelle santé peut être souscrite de plusieurs manières. Les salariés en entreprise doivent adhérer – sauf exception – au contrat de mutuelle collectif que leur employeur a pour obligation de souscrire depuis 2016. Il est également possible de souscrire un contrat de mutuelle santé individuelle, notamment pour les indépendants.

À noter qu’il existe plusieurs formules qui correspondent à différents niveaux de protection. Plus l’étendue des garanties est large, plus le montant de la cotisation sera élevé.

Le troisième niveau de remboursement : la surcomplémentaire santé

Lors de certains actes de soins, il arrive que la mutuelle santé ne suffise pas à couvrir convenablement les montants versés, ce qui laisse un reste à charge plus ou moins important pour l’assuré. Cette situation est notamment fréquente en cas de dépassement d’honoraires.

Pour bénéficier d’un remboursement encore plus complet, il est possible de souscrire un contrat de surcomplémentaire santé qui vise, comme son nom l’indique, à venir compléter la complémentaire santé (ou mutuelle santé). Ce troisième niveau de protection se charge du reste à payer. Néanmoins, il s’agit de contrats spécifiques qui ne sont pas proposés par l’ensemble des compagnies d’assurance et qui nécessitent également le versement de cotisations.

Que couvre la surcomplémentaire santé ?

La surcomplémentaire santé présente un intérêt essentiellement dans le cadre des dépenses en matière de santé qui sont mal ou non remboursées par la Sécurité sociale. En effet, la part prise en charge par la mutuelle santé, qui correspond à ce que l’on appelle le ticket modérateur, n’est généralement pas totale.

La surcomplémentaire santé permet donc de couvrir plusieurs domaines de la santé :

  • la maternité, le congé parental, etc. ;
  • les frais optiques ;
  • les prothèses dentaires, les frais d’orthodontie ;
  • les médecines douces (ostéopathie, réflexologie, acupuncture, sophrologie, hypnose, etc.) ;
  • les cures thermales ;
  • etc.

Vous l’aurez compris, la surcomplémentaire santé est un contrat de protection qui vous permet d’être encore mieux remboursé, mais elle ne présente un intérêt que pour certains soins déjà partiellement couverts. En conséquence, et au regard des cotisations qu’elle exige, elle n’est conseillée que pour les personnes ayant des besoins réguliers dans le cadre de ces soins spécifiques.

 
 

Comparateur Mutuelle Retraité et Senior
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers