Vous êtes ici : Guide de l'assurance > Assurances pour les particuliers > Assurance de Prêt Immobilier > Comment est calculé le taux de l'assurance emprunteur ?

Comment est calculé le taux de l'assurance emprunteur ?

Comment est calculé le taux de l'assurance emprunteur ?

La souscription d’une assurance emprunteur est imposée par les banques pour obtenir un crédit immobilier. Les assureurs lui appliquent un taux calculé en fonction de votre âge, de votre état de santé et du montant de votre crédit.

L’assurance de prêt immobilier peut représenter jusqu’à un tiers du coût total du crédit. Sa tarification dépend de plusieurs facteurs et du mode de calcul utilisé. Comment est calculé le taux de l’assurance emprunteur ? Toutes les explications.

Comprendre le taux d’assurance emprunteur

L’âge et l’état de santé de l’emprunteur impactent le taux d’assurance de prêt immobilier. A cela s’ajoutent les caractéristiques de l’emprunt car, plus le montant du prêt est important, plus le coût de l’assurance sera élevé.

Il faut savoir qu’il existe deux types d’assurances de prêt : les contrats de groupe et les assurances individuelles. L’assurance collective est une option systématiquement proposée par la banque au moment de l’octroi de crédit. Elle est associée à un taux forfaitaire généralement compris entre 0,18 et 0,45 % du montant du crédit. Dans le cas d’une assurance de prêt externe, le taux est librement calculé par la compagnie d’assurance.

Calcul sur le capital emprunté ou le capital restant dû

On distingue deux principaux modes de calcul :

  • Le calcul de l’assurance emprunteur sur la base du capital initial
  • Le calcul de l’assurance emprunteur sur la base du capital restant dû

Ce mode de calcul est privilégié par les organismes bancaires. Dans ce cas, la cotisation reste fixe pendant toute la durée de l’emprunt puisqu’elle est calculée sur la base du capital de départ.

Dans cette situation, la cotisation est dégressive. En effet, elle est calculée par rapport au capital restant à rembourser à l’établissement prêteur. L’emprunteur paiera donc une cotisation élevée lors des premières échéances mais qui se réduira au fur et à mesure des remboursements. Ce mode de calcul est particulièrement utilisé par les assureurs externes. Ainsi, d’un point de vue financier, il peut être judicieux d’opter pour une assurance de prêt déléguée.

Comment négocier le taux de son assurance emprunteur ?

Rien ne vous oblige à adhérer à l’assurance de groupe de la banque. Si vous trouvez une assurance plus avantageuse ailleurs, vous pouvez y souscrire dès lors qu’elle comporte des garanties au moins équivalentes. La délégation d’assurance est prévue par la loi Lagarde de 2010 et s’adresse à tous les emprunteurs. Vous pouvez ainsi faire jouer la concurrence pour tenter d’obtenir le taux le plus bas possible en utilisant un comparateur en ligne. Toutefois, le taux n’est pas le seul élément à prendre en compte. Il faut étudier attentivement les garanties prévues par le contrat, les exclusions, les délais de franchise et de carence.

Pour trouver une assurance de prêt au meilleur taux, n’hésitez pas à faire appel à un courtier expérimenté. Sa connaissance du marché et son large réseau de partenaires vous permettront de réaliser des économies conséquentes et de profiter de conseils personnalisés.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur assurance prêt immobilier
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers