Vous êtes ici : Guide de l'assurance > Assurances pour les particuliers > Assurance de Prêt Immobilier : comparez pour choisir la meilleure ! > Assurance prêt immo avec garantie perte d'emploi : explications, simulation

Assurance prêt immo avec garantie perte d'emploi : explications, simulation

Assurance prêt immo avec garantie perte d'emploi : explications, simulation

L’assurance de prêt n’est pas obligatoire mais les banques l’exigent systématiquement lors d’une demande de crédit immobilier.

En plus des garanties décès et perte totale et irréversible d’autonomie, les emprunteurs peuvent aussi couvrir le remboursement de leur prêt immobilier en cas de chômage. Voici tout ce qu’il faut savoir sur la garantie perte d’emploi de l’assurance emprunteur.

Assurance de prêt immobilier : à quoi sert-elle ?

L’assurance emprunteur ne constitue pas une obligation légale mais est une étape incontournable dans la concrétisation de tout projet immobilier. Il faut savoir que les organismes bancaires conditionnent généralement l’acceptation du prêt à la souscription de cette assurance.

Concrètement, l’assurance de prêt permet à la banque de se prémunir en cas d’impossibilité de remboursement de son client. Elle protège également l’emprunteur en cas d’aléas de la vie (accident, maladie) pendant la durée du crédit.

Les garanties décès et perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) figurent dans tous les contrats d’assurance emprunteur. En cas de mise en jeu de l’une de ces garanties, l’assureur remboursera l’intégralité du capital restant dû à la banque.

Depuis 2010 et l’entrée en vigueur de la loi Lagarde, les emprunteurs peuvent choisir une assurance de prêt immobilier différente de celle proposée par la banque à condition qu’elle comporte des garanties au moins équivalentes au contrat de groupe. Il est donc possible d’enrichir son contrat en adhérant à des garanties facultatives telles que l’invalidité permanente totale (IPT), l’invalidité permanente partielle (IPP), l’incapacité temporaire et totale de travail (ITT), la perte d’emploi. L’adhésion à ces garanties implique toutefois un coût supplémentaire.

Qu’est-ce que la garantie perte d’emploi dans l’assurance emprunteur ?

La garantie perte d’emploi, également appelée « assurance chômage », prévoit une prise en charge de tout ou partie des mensualités par l’assureur en cas de licenciement du souscripteur avant la fin du remboursement du prêt.

Cette garantie s’adresse en principe aux salariés en contrat à durée indéterminée (CDI) et parfois aux travailleurs non-salariés (TNS). Des limites d’âge au-delà desquelles l’emprunteur n’est plus couvert peuvent être imposées par les assureurs. Celles-ci sont comprises entre 55 et 67 ans selon les contrats.

Les conditions pour bénéficier de la garantie perte d’emploi

Les conditions d’accès à l’assurance chômage sont particulièrement strictes.

D’abord, il faut savoir que la garantie perte d’emploi est réservée aux salariés pouvant justifier auprès du prêteur d’un contrat à durée indéterminée. Autrement dit, les salariés en CDD, les professions libérales, les travailleurs indépendants, les artisans, exploitants agricoles et commerçants ne sont généralement pas éligibles à cette option. Certains assureurs peuvent accepter ces types de profils sous conditions.

Ensuite, la plupart des assureurs exigent une ancienneté dans l’entreprise variant de 6 mois à 1 an. Les personnes en période d’essai, en préavis de licenciement et démissionnaires sont exclues.

Enfin, des limites d’âge peuvent s’appliquer et la garantie est limitée dans le temps. En effet, elle s’applique après une franchise de plusieurs semaines et fonctionne pendant quelques mois (souvent moins de 4 ans).

Lors de la souscription, l’emprunteur devra fournir la preuve de son rattachement à un régime d’assurance chômage. Cette condition explique que certains professionnels comme les professions libérales soient exclus de la garantie.

Quelle indemnisation en cas de perte d’emploi ?

Les montants d’indemnisation prévus en cas de perte d’emploi varient d’un assureur à l’autre. Dans la plupart des cas, les mensualités ne sont pas couvertes en totalité. La prise en charge par la compagnie d’assurance s’élève le plus souvent à hauteur de 30 % à 80 % du montant des échéances.

Ces montants peuvent être fixes ou progressifs. Dans tous les cas, ils sont soumis à un certain plafond. Par exemple, le contrat peut prévoir un montant maximum des mensualités remboursées par l’assureur fixé à 1500 euros par mois.

Le coût de l’assurance chômage

D’après le cabinet de courtage Magnolia, le coût de la garantie perte d’emploi est compris entre 0,3 % et 1 % du capital emprunté selon l’âge et la profession du souscripteur. Certaines banques facturent 5 euros pour 100 euros empruntés ce qui revient environ à 10 000 euros pour un emprunt de 200 000 euros.

Le coût de l’assurance chômage est donc particulièrement élevé et peut même faire obstacle à une demande de financement car il pèse dans les charges servant à calculer le taux d’endettement. Pour rappel, les banques ont désormais l’obligation d’inclure l’assurance emprunteur dans le calcul du taux d’endettement qui ne doit pas excéder 35 %.

Quels sont les éléments à observer avant de souscrire une garantie perte d’emploi ?

Il est déconseillé de souscrire à la garantie perte d’emploi de l’assurance de prêt immobilier sans se pencher sur les éléments suivants :

Le délai de carence

Ce délai correspond à la période pendant laquelle les garanties prévues par le contrat ne s’appliquent pas encore. Son point de départ est en général la date de signature du contrat d’assurance. Il varie de 6 à 12 mois pour la garantie perte d’emploi.

Le délai de franchise

Le délai de franchise débute à la déclaration du sinistre. Durant cette période, la garantie est acquise mais l’indemnisation ne peut avoir lieu qu’à son expiration.

Les limites d’âge

Les limites d’âge sont variables selon les offres. Il convient donc de bien étudier le contrat choisi.

Le coût

L’assurance chômage coûte particulièrement cher. Il est vivement recommandé de faire une simulation 100 % en ligne pour estimer le montant des cotisations.

Vous souhaitez profiter d’une assurance de prêt immo avec une garantie perte d’emploi optimale ? Pour gagner du temps et réaliser des économies, vous pouvez recourir à un comparateur en ligne gratuit et sans engagement. Cet outil s’utilise simplement en remplissant un formulaire en ligne permettant de mieux cerner votre profil. Une autre solution peut être de se tourner vers un courtier spécialisé en assurance emprunteur. Ce professionnel connaît parfaitement le marché de l’assurance de crédit et pourra vous orienter vers les offres les plus avantageuses en faisant jouer son réseau de partenaires.

 
 

Comparateur Assurance Prêt Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers