Vous êtes ici : Guide de l'assurance > Assurances pour les particuliers > Assurance Auto : comparez pour choisir la meilleure ! > Prêter sa voiture : quelles conséquences sur l'assurance auto ?

Prêter sa voiture : quelles conséquences sur l'assurance auto ?

Prêter sa voiture : quelles conséquences sur l'assurance auto ?

Avant de prêter votre voiture, vérifiez que votre assurance auto prévoit cette possibilité. Dans le cas contraire, vous pourriez être financièrement responsable des éventuels dommages causés.

Le prêt de véhicule est une pratique répandue mais peut réserver de mauvaises surprises à l’assuré. Avant de confier sa voiture, mieux vaut avoir pris connaissance des risques encourus et contacté sa compagnie d’assurance en cas de doute.

Que dit votre contrat d’assurance auto sur le prêt de voiture ?

Avant de confier les clés de son véhicule, il faut penser à vérifier son contrat d’assurance auto. Si cette clause y figure, cela signifie que vous êtes couvert par la garantie responsabilité civile, y compris en cas de sinistre responsable causé par le conducteur occasionnel. Dans cette situation, l’assureur prendra en charge les dommages matériels et corporels subis par les tiers, quelle que soit la personne qui conduit le véhicule. Evidemment, les personnes non détentrices du permis de conduire et celles conduisant en état d’ivresse ou sous l’emprise de stupéfiant ne sont pas couvertes par le contrat.

Si certains assureurs autorisent le prêt de véhicule sans condition, d’autres appliquent une majoration de franchise en cas de sinistre responsable, ne couvrent pas le sinistre en cas de jeune conducteur ou encore acceptent le prêt de volant mais uniquement lorsqu’il concerne un membre de la famille de l’assuré. Par conséquent, il est vivement conseillé d’étudier son contrat avant de s’engager.

Prêt de véhicule : quels sont les dommages couverts en cas d’accident ?

Si le conducteur occasionnel est responsable de l’accident, l’assurance auto prendra en charge a minima les dommages causés aux tiers. Concernant les dommages causés au conducteur et à votre véhicule, la prise en charge dépend du niveau de garanties choisi.

Si le conducteur occasionnel n’est pas responsable de l’accident, l’assurance responsabilité civile automobile du tiers impliqué couvrira les dommages matériels et corporels constatés.

Enfin, en cas de responsabilité partagée, l’assurance de chacun des conducteurs prendra en charge une partie des frais.

Quelles conséquences sur le bonus-malus ?

Quelles que soient les clauses prévues par votre assurance auto, vous restez le responsable principal de votre véhicule. Autrement dit, si la personne à qui vous prêtez votre véhicule cause un sinistre, c’est à vous que sera imputé le malus. Vous pouvez néanmoins vous retourner contre le conducteur en lui demandant des dommages et intérêts. Il est important de préciser que cette règle ne s’applique que lorsque la voiture a été utilisée sans l’autorisation du conducteur principal. Il revient alors à ce dernier de prouver à son assureur qu’il n’était pas au courant.

Avez-vous pensé à l’assurance auto temporaire ?

Si votre contrat d’assurance auto ne couvre pas le prêt de véhicule, vous pouvez toujours souscrire une assurance auto temporaire. Pour cela, il vous faut la carte grise de la voiture, votre permis de conduire et un éventuel relevé d’informations. Même si les garanties offertes par ces contrats sont souvent réduites au minimum légal, elles permettent d’être couvert pour la responsabilité civile et de bénéficier d’une protection juridique.

Pour trouver la meilleure assurance auto temporaire, n’hésitez pas à comparer les offres avec l’aide d’un comparateur en ligne gratuit et sans engagement.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur Assurance Auto
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers