Vous êtes ici : Guide de l'assurance > Assurances pour les particuliers > Assurance Auto : comparez pour choisir la meilleure ! > Garantie bris de glace et assurance auto : explications

Garantie bris de glace et assurance auto : explications

Garantie bris de glace et assurance auto : explications

Un bris de glace est vite arrivé : impact, projection, fissure, fêlure, acte de vandalisme, les causes vous amenant à devoir réparer ou remplacer vos vitres et pare-brises automobiles sont nombreuses. En option ou en inclusion dans les contrats d’assurance automobile, la garantie bris de glace prend en charge tout ou partie des réparations. Que comprend-elle ? Quelles sont ses exclusions ? Comment fonctionne-t-elle et comment la souscrire au meilleur prix ? Explications détaillées…

Quelles garanties comprend l’assurance bris de glace ?

Définition du bris de glace

En pratique, le bris de glace se définit comme un impact, un éclat ou une fissure compromettant la solidité des éléments vitrés ou gênant la visibilité lorsque le conducteur est au volant.

Il peut également s’agir de l’éclatement d’une vitre ou d’un pare-brise causé par un élément extérieur (chute de pierre par exemple) ou consécutif à un acte de vandalisme.

Quels éléments automobiles sont couverts ?

Le bris de glace couvre généralement les éléments suivants :

  • Le pare-brise
  • Les vitres latérales
  • La lunette arrière
  • Les feux clignotants

Ces éléments sont la plupart du temps pris en charge par la garantie bris de glace. D’autres le sont seulement au cas par cas, selon les contrats d’assurance, comme :

  • Le toit ouvrant
  • Les rétroviseurs
  • Les phares avant et arrière
  • Les feux de croisement et de signalisation

Quoi qu’il en soit, il convient de bien lire les conditions générales et particulières de votre contrat pour connaître les éléments assurés et les éléments exclus de la garantie bris de glace.

Attention aux exclusions : pavillons panoramiques et vandalisme

Contrairement à un pare-brise ou à une vitre passager, le prix d’un toit ouvrant ou panoramique est généralement assez élevé. Ces éléments sont très rarement intégrés à la garantie bris de glace. Le plus souvent, ce type de toit automobile sera pris en charge par la garantie « dommages au véhicule » ou consistera en une option d’assurance supplémentaire. Il est donc important de connaître cette particularité pour être bien assuré.

Le bris de glace résultant d’un acte de vandalisme est bien souvent exclu de la garantie. Il faut généralement être assuré « tous risques » ou bénéficier de la garantie « actes de vandalisme » pour être éligible au remboursement par l’assureur.

Si vous avez un véhicule avec toit ouvrant ou pavillon panoramique, nous vous conseillons de bien étudier les clauses de votre contrat. De la même façon, vérifiez que vous êtes assuré en cas de vandalisme ou bris de glace intentionnel.

Où trouver la garantie bris de glace ?

Le bris de glace n’est pas toujours inclus dans votre contrat d’assurance. Dans la plupart des cas, il s’agit d’une option que vous pouvez souscrire pour les formules d’assurance dites « au tiers » ou les formules dites « intermédiaires » et « étendues ».

En revanche, la garantie bris de glace est incluse de façon quasi-systématique dans les contrats dits « tous risques ».

Faut-il réparer ou remplacer ?

C’est votre garagiste qui déterminera si les dégâts nécessitent une réparation ou un remplacement. Néanmoins, voici les cas de réparation ou de remplacement les plus courants :

  • Réparation : pour les fissures inférieures à 30 centimètres et hors champ de vision du conducteur, mais également pour les impacts inférieurs au diamètre d’une pièce de 2 euros, se trouvant hors champ de vision du conducteur et à plus de 4 cm des bords du pare-brise
  • Remplacement : tout dégât gênant le conducteur dans la pratique de la conduite ou tout dégât susceptible d’entraîner l’éclatement imprévisible des éléments vitrés

Les réparations, comme les remplacements, sont pris en charge par l’assurance bris de glace.

Guide pratique pour l’indemnisation au titre du bris de glace

Comment déclarer un sinistre ?

Le bris de glace est un sinistre comme les autres. À ce titre, vous disposez de cinq jours pour le déclarer à votre assureur. Pour que la garantie soit actionnée, le sinistre doit être « exclusif » de tout autre, ce qui signifie que le bris de glace est une garantie isolée ne jouant pas en cas d’accident ou de tentative de vol par exemple.

En cas d’acte de vandalisme, vous devez déposer une plainte et informer votre assurance dans les deux jours. Vérifiez avant d’entamer les démarches relatives à la prise en charge du sinistre votre contrat : il ne prend pas toujours en charge ce sinistre particulier.

Comment se faire indemniser suite à un bris de glace ?

C’est votre assureur qui vous donnera la marche à suivre. Le plus souvent, il vous oriente vers un garage agréé ou une entreprise spécialiste en réparation de pare-brises. Vous ne devez pas effectuer les réparations sans accord de l’assurance, car celle-ci pourrait alors limiter ou refuser le remboursement.

Dans la plupart des cas, votre assureur règle directement la facture au prestataire partenaire. Vous n’avez donc pas de frais à avancer, sauf si une franchise bris de glace est prévue au contrat.

Quel montant reste à ma charge ?

Selon votre contrat, un reste à charge peut être à payer, c’est ce qu’on appelle la franchise en assurance automobile. Le montant de cette dernière est clairement précisé dans les conditions particulières de votre contrat.

Les réparations, peu onéreuses, sont généralement sans franchise chez tous les assureurs. Les remplacements, plus coûteux, sont souvent sujets à franchise sauf option prévue au contrat et souscrite par vos soins.

Nous vous conseillons de vérifier le montant de votre franchise avant la souscription de votre contrat. Celui-ci peut varier d’un assureur à l’autre et s’avère un élément important à prendre en compte.

Vais-je avoir un malus ?

Voici une nouvelle qui devrait vous rassurer, la déclaration d’un bris de glace n’a aucune incidence sur le calcul de votre bonus-malus ou CRM (Coefficient Réduction Majoration). En effet, ce sinistre n’engageant pas votre responsabilité, vous n’avez pas à redouter l’augmentation de votre prime d’assurance s’il reste occasionnel.

Attention cependant, une sinistralité bris de glace élevée peut entraîner une surprime imposée par l’assureur, voire la résiliation pure et simple de votre contrat. De plus, le nombre de bris de glace est porté sur votre relevé d’information, document nécessaire pour souscrire une nouvelle assurance auto.

Combien coûte une assurance bris de glace ?

Ne pouvant être souscrite seule, l’assurance bris de glace est prévue en inclusion ou en option lors de la souscription de votre contrat auto. Non obligatoire, elle est fortement conseillée, car les bris de glace sont un sinistre fréquent : les meilleurs conducteurs eux-mêmes ne sont pas à l’abri.

Pour souscrire la garantie bris de glace, il faut donc appeler votre assureur si vous souhaitez l’inclure à votre contrat, ou penser à changer d’assureur. Quelle que soit votre situation, étudier la garantie bris de glace est l’occasion idéale pour comparer les contrats auto et cotisations entre les différentes assurances du marché.

Pour trouver le contrat le plus adapté et le moins cher, correspondant à vos besoins, utiliser un simulateur d’assurance auto en ligne est le moyen le plus efficace de faire des économies, tout en étant bien assuré.

En seulement quelques clics, vous accédez aux meilleures offres de contrat automobile depuis chez vous. C’est gratuit, simple, sans engagement et surtout efficace !

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur Assurance Auto
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers