Vous êtes ici : Guide de l'assurance > Assurances pour les particuliers > Assurance de prêt immobilier > La garantie perte d’emploi et assurance prêt immobilier : quelle stratégie ?

La garantie perte d’emploi et assurance prêt immobilier : quelle stratégie ?

La garantie perte d’emploi et assurance prêt immobilier : quelle stratégie ?

Vous avez trouvé le logement de vos rêves ? Si vous projetez de financer ce bien immobilier par l’intermédiaire d’un crédit, vous devrez inévitablement souscrire une assurance emprunteur.

L’étendue des garanties est un critère important à prendre en compte lors du choix de votre assurance de prêt immobilier. La garantie perte d’emploi est facultative mais peut être particulièrement utile lors d’une période de chômage. En effet, celle-ci prévoit la prise en charge de tout ou partie des mensualités pendant une durée limitée.

À qui s’adresse la garantie perte d’emploi ?

Bien que personne ne soit à l’abri du chômage, tous les emprunteurs ne peuvent pas souscrire cette garantie. En effet, celle-ci est associée à de nombreuses restrictions. Sont exclus : les salariés en contrat à durée déterminée, les professions libérales, commerçants, artisans et agriculteurs, les salariés en période d’essai, préavis de licenciement ou démissionnaires, les salariés âgés de 55 ou 65 ans selon les contrats, les personnes non rattachées à un régime d’assurance chômage. À ces conditions d’accès s’ajoute une ancienneté minimale de 6 à 12 mois.

Délais de carence et de franchise de la garantie perte d’emploi

Il faut préciser que cette garantie ne couvre que la perte d’emploi involontaire. Ainsi, la démission, le licenciement pour faute grave, maladie, sont exclus. De plus, l’emprunteur ayant perdu son emploi ne bénéficie pas d’une indemnisation immédiate. Un délai de carence compris entre 6 et 12 mois s’applique, selon les contrats d’assurance de prêt.

Le délai de franchise s’ajoute au délai de carence. Il correspond à la période pendant laquelle l’assureur ne verse aucune prestation. Ce délai varie de 3 à 9 mois et démarre à compter de la date du premier versement effectué par Pôle Emploi ou à partir de la date de licenciement.

Enfin, la durée de l’indemnisation est limitée dans le temps. Elle est généralement accordée pendant 18 mois maximum par période de chômage et entre 36 et 48 mois sur toute la durée du contrat d’assurance. Quant à son montant, il est rarement égal à celui de la mensualité à la charge de l’assuré.

Assurance de prêt immobilier et garantie perte d’emploi : bonne ou mauvaise idée ?

Les conditions d’accès à cette garantie ainsi que son coût élevé peuvent refroidir bon nombre d’emprunteurs. En effet, le taux d’assurance moyen varie entre 0,15 et 0,55 % du montant emprunté. Pour tenter d’obtenir une assurance au meilleur prix, une solution peut être d’utiliser un comparateur en ligne gratuit. Comparer plusieurs devis permet parfois de faire de réelles économies. Pour bénéficier de la meilleure offre et mieux comprendre l’intérêt d’une telle garantie, vous pouvez également faire appel à un courtier. Ce professionnel est en mesure de vous accompagner dans l’accomplissement des démarches de souscription.

Une autre alternative à moindre frais : la modulation des mensualités du prêt. Celle-ci est variable selon les établissements bancaires mais peut permettre de bénéficier d’un report ou d’une diminution du montant des échéances.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Simulateur d'assurance de prêt immobilier

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : FxLDx4

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers