Assurance auto : comparez les meilleures offres gratuitement et sans engagement !

Vous souhaitez assurer votre nouveau véhicule ou bien changer de prestataire en assurance auto ? Vous avez des difficultés à vous y retrouver parmi toutes les offres présentes sur le marché et les différentes propositions des assureurs ? Pas de panique, utilisez notre comparateur pour y voir plus clair.

Comparateur d'assurance auto

L’assurance auto est obligatoire en France. Néanmoins, chaque contrat est unique et toutes les garanties ne sont pas exigées pour circuler en toute légalité. Découvrez les conseils de nos experts pour enfin tout savoir sur l’assurance auto !

Qu’est-ce qu’une assurance auto ?

Tout conducteur se voit dans l’obligation de souscrire une assurance auto en France afin de conduire son véhicule en toute légalité depuis la loi du 27 février 1958. Cette assurance, régie par l’article L211-1 du code des assurances, est dédiée principalement à l’indemnisation des dommages causés par un conducteur et/ou ses passagers à un tiers, qu’il s’agisse des frais occasionnés sur un individu (blessures, hospitalisation, etc.) ou sur un bien matériel (véhicule, bien immobilier, etc.). Ainsi, les dommages causés lors d’un accident de la route et les dommages subis en dehors de la circulation sont couverts. Il s’agit de la garantie de responsabilité civile, la seule qui soit obligatoire et qui constitue la base de tout contrat. En revanche, les dommages corporels occasionnés envers le conducteur assuré ne sont pas couverts s’il est responsable ou si le tiers responsable n’est pas identifié ; il faut pour cela souscrire des garanties supplémentaires.

Tout conducteur qui circule en France avec son véhicule sans être assuré se trouve en situation d’infraction, l’absence d’assurance auto constituant un délit répréhensible par la loi. Un tel conducteur s’expose à un risque d’amende, à une suspension de permis, voire à une mise en fourrière du véhicule.

Chaque contrat d’assurance auto est individuel et répond au besoin, à la situation et au véhicule de l’individu assuré. Le contrat doit couvrir le propriétaire du véhicule, mais également toute personne qui en aurait la garde et/ou l’utilisation, ainsi que les passagers.

L’assurance auto concerne tous les engins destinés au transport de personnes et/ou d’objets ; il s’agit donc des voitures, des camions, des motos, des autres véhicules à deux roues, des remorques ou encore des tracteurs, des caravanes et des chariots élévateurs.

Les différents types de contrats d’assurance auto

On distingue deux éléments au sein d’un contrat d’assurance :

  • Les conditions particulières : il s’agit des informations propres à l’assuré telles que les caractéristiques du véhicule, les différents conducteurs, les garanties, le montant de la prime, etc.
  • Les conditions générales : ce guide détaillant chaque garantie et spécifiant les termes du contrat est remis à l’assuré par l’assureur lorsqu’il souscrit son contrat d’assurance auto.

Le contrat monovéhicule

Cette forme de contrat d’assurance auto, la plus répandue sur le marché, couvre les véhicules des particuliers et des entreprises. Son tarif est calculé selon l’usage du véhicule (types de déplacements, usage privé ou professionnel, kilométrage, etc.), car certains prestataires en assurance accordent des réductions selon la distance parcourue dans l’année et le profil de conduite de l’assuré.

Le contrat flotte

Cette formule d’assurance auto est destinée aux entreprises qui disposent d’un parc de plusieurs véhicules et aux particuliers qui en possèdent un certain nombre. Elle permet aux propriétaires de plusieurs véhicules de les regrouper tous sous un seul et unique contrat, ce qui réduit les frais de gestion et permet de profiter d’avantages financiers. En outre, il est aisé d’ajouter ou de retirer un véhicule sans modifier le contrat.

Quelles sont les garanties d’une assurance auto ?

Lorsque vous souscrivez un contrat d’assurance auto, de nombreuses garanties peuvent vous être proposées et elles fonctionnent toutes de manière indépendante.

La responsabilité civile

La responsabilité civile est la garantie minimum obligatoire. Cette formule automobile se distingue de la formule privée. Également connue sous le nom d’assurance au tiers, elle couvre uniquement les dommages causés aux personnes tierces (conducteurs, piétons ou cyclistes) et aux autres biens (véhicules et autres biens matériels). Dans le cas d’un accident avec un tiers reconnu responsable, c’est l’assurance auto de ce tiers qui prend en charge les dommages.

La défense recours

Cette garantie est généralement liée à la garantie responsabilité civile, car elle est destinée à couvrir la défense amiable ou judiciaire ainsi que l’exercice des recours au nom de l’assuré suite à un sinistre. Elle permet à l’assuré de disposer de conseils juridiques, d’un avocat de son libre choix et de confier à l’assurance les frais d’expertise, d’huissier et de procédure.

La sécurité du conducteur

Cette forme de garantie couvre tous les dommages corporels subis par le conducteur dans le cas où celui-ci est reconnu responsable de l’accident ou si le tiers responsable n’a pas été identifié. Cette garantie peut être incluse dans le contrat ou bien souscrite à part. En revanche, en raison de la franchise d’invalidité qu’elle comporte dans la plupart des cas, elle n’est appliquée que lors d’un accident corporel grave.

Cette garantie permet la prise en charge de nombreux frais et pertes financières liés à l’accident : frais médicaux, perte de revenus, frais d’aménagement du domicile, rémunération des aides à domicile, voire frais d’obsèques en cas de décès.

L’assistance

Cette garantie couvre la prise en charge du remorquage du véhicule et du transport de ses passagers en cas de panne ou d’accident. Cette formule peut prendre effet dès le lieu de son habitation ou à partir d’une certaine distance kilométrique.

Le bris de glace

La garantie bris de glace (ou bris d’optique pour les deux-roues) couvre les frais de réparation ou de remplacement de toutes les parties vitrées du véhicule assuré. Deux formes de procédures sont possibles :

  • L’assuré se rend chez le réparateur de son choix, règle la facture et se fait rembourser par son assurance (après déduction de la franchise).
  • L’assuré se rend chez un réparateur agréé et la facture sera réglée directement par son assurance sans avance de frais.

Catastrophes technologiques et catastrophes naturelles

Cette garantie couvre tous les dommages occasionnés au véhicule en cas de catastrophe naturelle ou technologique. Toutefois, pour être effective, il est impératif qu’un arrêté interministériel ait été publié au journal officiel.

Vol et incendie du véhicule

La garantie vol est destinée à prendre en charge tous les dommages causés au véhicule en cas de vol total ou partiel ou en cas de tentative de vol. L’assuré se voit rembourser une somme équivalente à la valeur de son véhicule dans un délai de 30 jours au minimum. Toutefois, si le véhicule volé est retrouvé avant ce délai, il n’est restitué à l’assuré que s’il est réparable économiquement. Tout remplacement de pièces volées est réalisé, à condition que leur coût n’excède pas celui du véhicule. Sachez toutefois que certains assureurs exigeront des mesures de protection pour limiter les risques de vol.

La garantie incendie prend quant à elle en charge tous les dommages causés au véhicule à l’occasion d’un incendie criminel ou mécanique, lié à la foudre, à une explosion ou à un acte terroriste. En revanche, dans le cas d’une communication d’incendie, c’est à l’assurance auto du propriétaire du véhicule responsable de prendre en charge les frais.

Les dommages collision

Cette garantie couvre tous les dommages occasionnés au véhicule de l’assuré, y compris si le conducteur est reconnu responsable. Toutefois, il est nécessaire qu’un tiers soit identifié pour la faire jouer. En outre, cette garantie n’est pas applicable si l’assuré cause un accident seul ou si son véhicule est la victime d’un acte de vandalisme. En conséquence, cette garantie n’est effective que lorsque la collision est avec une personne, un véhicule ou un animal dont le propriétaire est identifié.

La garantie tous risques (dommages tous accidents)

La garantie tous risques couvre tous les dommages subis par le véhicule, qu’il s’agisse des actes de vandalisme, d’un délit de fuite, d’une collision avec un animal sauvage ou dont le propriétaire ne peut être identifié, ou encore de tous les accidents dont le conducteur est reconnu responsable.

Assurance auto : comment y souscrire ?

Si les contrats d’assurance auto varient d’un conducteur à l’autre, la plupart des assureurs établissent les contrats en tenant compte de l’expérience du conducteur, du nombre moyen de kilomètres parcourus dans une année, du type de véhicule à assurer, du passif du conducteur, etc.

N’hésitez pas à comparer les offres des différents prestataires et à négocier des tarifs avantageux si votre passif est positif ; il est en effet plus facile pour un bon conducteur aguerri d’obtenir un contrat pour un coût intéressant. De nos jours, la tendance est davantage au sur-mesure, ce qui limite les frais annexes inutiles.

Les règles du bon conducteur

Être un bon conducteur, ça ne s’improvise pas ! Sachez qu’une conduite irréprochable sur la route vous permettra de bénéficier d’un meilleur contrat d’assurance auto puisque vous aurez tendance à inspirer confiance à l’assureur.

  • Conduisez toujours avec vos papiers en règle, car tout assureur peut refuser de vous couvrir dans le cas contraire si vous avez un accident.
  • Soyez honnête avec votre assureur. Inutile de lui mentir, une fausse déclaration peut entraîner une annulation de votre contrat ou un refus de l’assureur de vous couvrir en cas d’accident.
  • Assurez-vous de ne pas conduire un véhicule prêté qui ne serait pas assuré, car vous pourriez être reconnu responsable en cas d’accident.
  • Boire ou conduire, il faut choisir ! Ne prenez pas la route en état d’ivresse ou après avoir consommé de la drogue, car vous ne serez pas couvert en cas d’accident, ni remboursé de vos frais, ni défendu par votre assurance en cas de poursuite.
  • Ne signez pas n’importe quel contrat d’assurance : vérifiez ses limites, y compris géographiques, ses garanties et ses clauses. Votre contrat doit correspondre à vos besoins et à votre pratique ; ne payez pas pour rien !